mardi 2 juillet 2013

L'Ecole de la nuit // Déborah Harkness


Présentation des éditeurs :


Diana Bishop, jeune historienne héritière d'une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s'aimer. Quand diana a découvert l'Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d'Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée.

Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d'échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres... en 1590. Un monde d'espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana.Et à l'inquiétante École de la nuit.
 

Mon avis :


Le tome 1 m'avait littéralement captivée, le tome 2 fait encore mieux. L'histoire de Matthew et Diana reprend au moment où ils s'aventurent dans leur premier voyage dans le temps, qui les amène en 1590 au coeur d'une période sombre de chasse aux sorcières et de discours érudits tenus pas les membres de la mystérieuse Ecole de la nuit. L'auteur semble s'épanouir davantage que dans le premier volet nous offrant toute sa connaissance de l'Histoire nous permettant ainsi une imprégnation complète dans ce nouveau décor.
 
Moins fantastique que Le livre perdu des sortilège , L’école de la nuit est cependant plus attractif. De nouveaux personnages importants entrent dans la danse, nous y découvrons la famille De Clermont et son patriarche charismatique, Philippe, père fondateur d'une lignée respectée au fil des siècles, mais également une vieille sorcière tisseuse de sorts du nom de Goody Alsop , qui livrera tous ses secrets à Diana afin qu'elle se révèle à son propre pouvoir. Hommage à la littérature tout autant qu'à l'Histoire vous côtoierez dans ce roman de grands auteurs et de grands scientifiques, de Marlowe à Vallin sans oublier Shakespeare.
Le texte est toujours plus original, donnant une approche de la bit-lit et de la sorcellerie tout à fait novatrice, aucun déjà vu et de vraies problématiques mâtures y sont posées.
Ici pas de morsures ni bain de sang , pas de vampires scintillants ni de sorcières en ronde autour d'un grimoire. Chaque personnage est empreint de faiblesses humaines et de pouvoirs motivés par la seule nécessité d'agir.
Certes Diana apparaît comme une élue et Matthew comme l'un des plus puissants manjasang , cependant ni l'un ni l'autre ne tombe dans le trait caricatural des familles surnaturelles auxquelles ils appartiennent.
Déborah Harkness manie parfaitement tous les ingrédients d'un excellent bit-lit pour adulte en y ajoutant des voyages dans le temps qui lui permettent de laisser libre court à l'érudition historique qui la caractérise.

Intelligent, malin, enivrant touchant et surprenant sont les qualificatifs parfaits pour ce deuxième tome. Harkness ne nous ne déçoit pas à ce seconde volet plus travaillé encore que le premier, rendez-vous pour l'aventure finale avec Le nœud de la sorcière.

 Belles lectures à vous ...

5 commentaires:

  1. Cette série est vraiment addictive et ce livre un véritable "page-turner" en effet.
    Vivement le tome 3 :)

    Par contre, la "bit-lit" EST pour adulte par essence ;)

    Mypianocanta

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais trop souvent les histoires de vampires sont très ado je trouve ... Alors que là c'est rien que pour nous, les grands :-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Oui !! Le troisième tome est en cours d'écriture , on parle d'une sortie pour la fin de l'année !!

      Supprimer
  3. J'attends septembre la sortie poche du tome 2 pour me régaler comme toi !

    RépondreSupprimer