dimanche 24 septembre 2017

Les oubliés du dimanche // Valérie Perrin


Les oubliés du dimanche

Présentation des éditeurs :

Justine vit avec son cousin et ses grands-parents depuis la mort accidentelle de ses parents. Murés dans le silence, ses grands-parents refusent d'évoquer le passé. Elle se tourne alors vers les résidents de la maison de retraite où elle travaille et écoute leurs souvenirs, comme Hélène qui dévoile un amour ayant survécu aux malheurs.

Mon avis : 

Un petit livre sympathique à lire pendant les vacances : voilà ce que je me suis dit en tombant sur ce bouquin. Une petite histoire mignonnette comme je les aime avec une jeune fille qui vit chez ses grand-parents et qui adore les personnes âgées, petite lecture réconfortante, les blogueuses et les lectrices qui me connaissent savent que je ne résiste pas aux histoires de grand-mères. Et bien détrompez-vous ! C'est une histoire terrible et magnifique à la fois qui se cache entre ses pages.

Justine et son cousin sont orphelins, ils vivent modestement chez leurs grand-parents, une vie réglée où chaque chose a sa place et chaque chose a son temps. Par amour et par sacrifice Justine travaille depuis quelques années pour permettre à son cousin d'aller vivre sa vie le jour venu, et ce n'est pas n'importe quel travail qu'elle exerce : elle est aide-soignante en maison de retraite. Là où les autres voient la vieillesse et la fin , elle entend histoires et amour, là où les autres voient la maladie et le temps perdu elle est patience et gestes tendres. Justine est la bonté faite femme, l'altruisme et la générosité. Mais entre les heures de soin, les heures d'écoute et celles passées en famille, Justine n'a que peu de temps pour vivre sa vie. Quelques heures seulement qu'elle passe à danser, boire et s’échapper d'elle même auprès d'un gentil garçon dont elle ne veut pas.

Deux circonstances vont raviver les heures monotones de sa vie de jeune femme. Tout d'abord son rapprochement avec Hélène, résidente emmurée dans son histoire d'amour  qui ne parle pas ou peu sauf à Justine. Elle lui confie son histoire passée, dans tous ses détails et ses parts d'ombres, la jeune aide-soignante connaît mieux cette femme que sa propre famille. C'est ainsi que son petit-fils lui demande de lui écrire la vie de sa grand-mère avant la fin. Une mission de mémoire portée par une jeune femme qui ignore tout ou presque de son propre passé, comme une ironie du sort.
Il y a également ce corbeau qui sévit au sein de la résidence. Un corbeau qui appelle les familles des résidents qui reçoivent le moins de visite et qui leur annonce leur mort subite. Au matin des familles endeuillées arrivent en larmes à la maison de retraite accablées ou soulagées selon les cas de s'apercevoir que l'être cher est bien vivant.
Deux enquêtes qui mèneront Justine aux portes de la vérité sur son histoire et celle de son cousin, sur sa famille et ses non-dits. Elle devra alors faire un choix irréversible : révéler l'indicible et la trahison ou se taire, faire la paix avec un passé que l'on ne peut plus changer et avancer vers une nouvelle vie.

Ce roman est plein de paradoxes, infiniment tendre et terrible à la fois, à l'image de la vie qui vient et qui s'en va, une ode aussi au personnel médical qui accompagne avec douceur les anciens vers l'autre rive. Et si un jour le chemin m'amène dans une résidence comme celle-ci alors j'espère y trouver une Justine pour lui raconter ma vie.

Belle lecture à vous ...














6 commentaires:

  1. Comme de nombreux lecteurs, j'aime beaucoup les histoires qui dévoilent des secrets de famille ( ce que je suis d'ailleurs en train de lire actuellement avec Tiger House). Je note ce titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiger House tu dis ?! Je ne connais pas mais je vais aller me renseigner bien sûr! Ah les secrets de famille ont fait bon nombre de succès littéraire, avec Kate Morton par exemple j'ai vécu de belles heures de lecture.

      Supprimer
  2. Tu sais ce que j'en pense... Ce livre est merveilleux... J'ai eu du mal à le quitter. A lire. Merci June. Biz. Il est en poche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma Stellade j'ai beaucoup pensé a toi en rédigeant cet article, tu es comme Justine un ange gardien de nos anciens. Superbe livre très humain , belle découverte très touchante. Je l'ai lu en numérique ;-)

      Supprimer
  3. Au risque de me répéter une nouvelle fois, bravo pour cet article june. Ce livre a l'air vraiment bien. Je ne suis pas coutumier de ce genre de lecture mais il est possible que j'envisage ce roman. La je suis sur la dame à la licorne ! Je suis sur que tu l'as lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu , un article sur ce livre sera posté cette semaine ;-) Bonne lecture !

      Supprimer