jeudi 8 février 2018

Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert

Mange prie aime june histoire de plumes

Présentation des éditeurs :

108 chroniques, soit autant de grains que le japa mala, collier de prières hindoues, dans lesquelles l'auteure retrace son cheminement intérieur. Des rencontres, des expériences en passant par l'Italie, l'Inde et l'Indonésie lui ont permis de se réconcilier avec elle-même et de trouver l'amour.

Mon avis : 

Ce livre dort dans ma Pal depuis cinq bonnes années, à quelques mois du départ à Bali il était plus que temps de m'y mettre ! Petite info néanmoins capitale : j'ai lu Mange, prie, aime  après avoir vu le film, je sais que ce n'est pas l'ordre idéal, mais tout comme pour Shutter Island, ça m'a permis d’apprécier les faits autrement.
Première des choses à clarifier selon moi, mettez la version comédie-romantico-boho véhiculée par le film de coté avant de commencer votre lecture parce qu'ici ce n'est pas un film mais bien une année de sa vie (et pas la plus simple) que l'auteur nous confie. Elizabeth Gilbert  accorde une grande importance à la spiritualité et celle-ci occupe la majeure partie du récit, autant être prévenu ! 

Elizabeth Gilbert, écrivain et journaliste, petite trentaine,  était mariée depuis quelques années quand une crise existentielle de taille l'a réveillée de son sommeil profond lui révélant une atroce vérité : elle n'était pas faite pour cette vie de banlieue, d'épouse et de future mère aux fourneaux. Cette étape de sa vie est cruciale pour la comprendre pleinement, parce que c'est précisément à cet instant, au plus vif de son chaos interne, qu'elle s'est confiée à Dieu, s'ouvrant à sa spiritualité. 
=> Je fais une pause, je prends une minute pour dire qu'ici et tout au long du livre Dieu n'est celui d'aucune religion, elle utilise ce mot pour désigner un au-delà qui nous échappe et qui pourrait guider notre destin, notre vie, nos choix.
Effondrée par un divorce difficile et par l'histoire d'amour ratée  qu'elle a cru bon d'entretenir pendant sa guerre des époux, Elizabeth, fraichement ouverte à la culture et à un Guru hindou, décide de prendre une année sabbatique. Celle-ci sera dédiée au retour des plaisirs de la vie mais dans un célibat drastique, à une quête spirituelle engagée pour aboutir au Graal : l'équilibre. Autrement dit, 4 mois en Italie à gouter à "presque" tout , 4 mois en Inde à mener une vie d'ascète et 4 mois à Bali pour trouver la bonne conjugaison des deux. 
Sur le papier cette expérience, ce vagabondage parait hyper fun, même un peu bohème, cela dit comme il ne s'agit pas d'un roman mais de la vraie vie de l'auteur ... C'est une année de solitude, de remise en question permanente, de doutes, de chagrin, de quête spirituelle intense, de discipline, mais aussi une année de voyage, de rencontres, de découvertes culturelles, historiques, humaines et culinaires, de joie et d'amour.
Si l'Italie nous met l'eau à la bouche, l'Inde nous met à l'épreuve ! J'ai lu sur de nombreux blogs et sur la bibliomania des commentaires sur l'ennui et la lourdeur de cette partie, qui disons-le, est concrètement la plus longue. J'ai abordé cette partie avec une grande ouverture d'esprit et beaucoup de curiosité, si l'expérience de méditation, l'apparition des couleurs et les projections m'ont laissées insensible, je suis en revanche sortie de cette lecture plus instruite. Je ne prétends pas tout savoir sur l'Inde, ses pratiques culturelles, sur l'hindouisme et les ashrams mais aujourd'hui au moins tout ça n'est plus un vague concept. La dernière partie consacrée à Bali est de loin la plus douce, la plus réconciliée du livre. Après avoir gouté aux deux extrêmes l’équilibre revient, propice à toutes les merveilles du monde. Un bel enseignement sur le lâché-prise pour aborder la vie plus sereinement.

Une lecture qui pour moi est arrivée au bon moment  pour en apprécier toute les étapes. Je pense que lire ce livre est une petite démarche en soi, tout au moins le début de quelque chose. Je souhaite à chacun de trouver l'instant favorable pour pleinement apprécier l'intégralité du périple d'Elizabeth Gilbert.

Belles lectures à vous ...

June - Histoire de plumes










10 commentaires:

  1. Coucou ma belle !

    Ton avis me conforte dans l'idée de lire ce bouquin.
    J'ai lu bcp d'avis négatifs sur ce livre, ce qui m'a bloqué à le lire.
    Même si d'ordinaire je préfère faire mon propre avis là j'ai attendu ! *
    Je vais je pense le rajouter à ma whist-list :)
    Merci Miss.
    Je te fais des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle aborde pleins de petites victoires quotidiennes qui sont a prendre en exemple si l'on cherche une vie plus douce et plus harmonieuse. Je te conseille de le lire a un moment ou tu n'es pas a fond la caisse dans ta vie, en vacances peut être, sinon le rythme de ce livre te laisserait a contre-sens. Merci d'être passée ;-)

      Supprimer
    2. Coucou ma June !

      Je prends bonne note de ton avis, qui est de le lire à tête reposée et posée. peut-être cet été sur ma terrasse au soleil ou à la plage dans ce cas.
      De toute façon je ne l'ai pas en ma possession et comme je ne peux acheter de livre avt le début avril par rapport à mon challenge.
      Penses-tu que ça vaille le coup de l'acheter ou plutôt de l'emprunter ?
      J'aime bien souligner des passages dans ce genre de bouquins pour les relire plus facilement. Y a-t-il tant que ça de pistes dans ce bouquins qui permettent de voir les choses de façon plus positives ?
      Je te fais de gros bisous !
      A bientôt
      et toujours un plaisir de te lire. :)

      Supprimer
  2. J'avais vraiment beaucoup apprécié cette lecture que j'avais sans doute entamée au bon moment. La partie en Inde, certes un peu longue, ne m'avait pas du tout ennuyée et j'étais contente de découvrir le fonctionnement d'un ashram. J'ai vu le film après et même si je l'ai trouvé très sympa, il m'a paru comme toi loin de l'atmosphère du roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on a lu ce livre avec le même état d'esprit, avec curiosité ! La partie sur l'Inde a été très instructive et reposante . merci d'être venue me lire ;-)

      Supprimer
  3. Comme toi, j'ai vu le film puisj'ai lu le livre après et pour une fois c'était le bon ordre pour l'apprécier. Merci pour ce bel article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est le bon ordre ! On dit souvent que le livre est plus dense, ici c'est encore plus vrai ! Merci ma Stellade.

      Supprimer
  4. Comme beaucoup j'ai vu le film mais ton article me donne envie une fois de plus de découvrir cet univers par l'écrit... Tu sublime ce parcours à la perfection !
    A suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est dans ma bibliothèque, tu peux passer le prendre quand tu veux ;-)

      Supprimer
  5. Merci de nous avertir sur les différences de tailles qui séparent le le livre du film.
    La déception pourrait être au rendez vous de ceux qui recherche un livre léger.
    Merci pour cet article. Même si je dois admettre que ce n'est pas un livre sur lequel je me precipiterais il est clair qu'il peut etre très instructif et éclairant sur l'hindouisme, comme tu l'as si bien expliqué.

    Merci pour cette belle présentation june.

    A bientot.
    VR

    RépondreSupprimer