mardi 13 mars 2018

La passe miroir tome 3 : La mémoire de Babel // Christelle Dabos


passe miroir tome 3 june histoire de plumes

Présentation des éditeurs :

Thorn a disparu depuis deux ans et demi et Ophélie désespère de le retrouver. Les indices laissés dans le livre de Farouk et les informations livrées par Dieu mènent toutes à l'arche de Babel, dépositaire des archives mémorielles du monde. Ophélie décide de s'y rendre sous une fausse identité.

Mon avis :

Un tome que j'ai dévoré malgré un début de lecture mitigé. Je m'explique ...
Non pas que Christelle Dabos ait perdu le feu sacré de l'écriture , mais l'arche de Babel et ses esprits de famille, Hélène l'infertile et Pollux le bellâtre n'ont pas su me séduire. Il faut dire que c'est une arche qui a tout pour me déplaire. Le climat y est sec, sableux, étouffant, moite, la société est extrêmement codifiée, les habitants n'ont aucun libre arbitre et sont eux-mêmes remplacés par une quantité non négligeable d'automates.  Le pôle m'a manqué autant que la Citadelle. 
En revanche l'histoire de ce nouveau volet fut captivante. 
Ophélie, tente le tout pour le tout afin de retrouver son étrange mari, le grand, le long, le taciturne Thorn, homme du Pôle. Elle se donne les moyens de ses espoirs, s'émancipe de ses peurs, du moins essaye-t-elle de les dompter. J'ai vraiment aimé la voir sortir de la torpeur qu'on lui a connu dans le tome 1. C'est la première fois qu'elle se retrouve complètement isolée dans une aventure, loin de tante Roseline, de tante Bérénilde, de Thorn, de l'ambassadeur, de tous ceux qui la protégeaient jusqu'ici. Malgré les difficultés, les persécutions, Ophélie fait preuve de courage, de ténacité et surtout d'esprit d'analyse lorsqu'elle rejoint les apprentis virtuoses, futurs élites de la Cité de Babel. Tous les apprentis virtuoses, ceux d'Hélène comme ceux de Pollux, effectuent un travail de catalogage des collections de la Cité (ce qui m'a forcément fait sourire en tant que bibliothécaire) pour satisfaire les exigences de l'automate Sire Henry, responsable du renouvellement du catalogue.
En intégrant cette formation au sein de La Bonne Famille, placée sous la protection d'Hélène, Ophélie est exposée à tous les dangers, notamment à son plus grand ennemi : Dieu le multi-faces. Assaillie par des images, des réminiscences d'un passé qui ne lui appartient pas, elle perce peu à peu les mystères de ce Dieu, voleur de la mémoire des esprits de famille.
Je ne regrette pas que certains anciens protagonistes récurrents se soient faits plus discrets, permettant l'entrée  de nouveaux personnages intéressants et énigmatiques tels que Sire Henry, Lazarius, Octavio, Lady Septima, le clan des devins, les Généalogistes, le Sans-peur-et-presque-sans-reproche et bien d'autres encore faisant partie de cette arche riche de cultures diverses. Ce changement rafraichit la saga et bouscule la lecture d'un troisième tome qui aurait pu s’essouffler.
Bien sur, j'ai trouvé le temps un peu long sans Thorn, comme Ophélie d'ailleurs qui se languit de retrouver sa trace, et Mademoiselle Dabos a su entretenir le mystère jusqu'au bout.

Dans ce tome vous découvrirez donc deux nouvelles arches, Babel et Arc-en-terre qui sera développée dans le tome 4 je suppose, une nouvelle société, une nouvelle quête,  une nouvelle Ophélie, un nouveau Thorn, rien que ça. Mais ce n'est pas tout ... Vous découvrirez surtout l'histoire de Dieu et ses liens avec les esprits de famille. Armez vous de patience aussi, parce que la fin aussi sublime et déconcertante soit-elle nous laisse en grande frustration car mes amies il faudra attendre de longs mois pour connaître la suite et la fin de cette saga fantasy de qualité. 

Belle lecture à vous, 

June - Histoire de plumes.



Lu dans le cadre du challenge des 12 thèmes organisé par A little-bit-dramatic








6 commentaires:

  1. J'adore la tournure que prend cette saga ! Ce mélange de référence biblique et de dystopie, c'est top. Puis les clins d’œil à la profession de bibliothécaire m'ont fait sourire aussi ! Vivement la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui dans ce tome là c'est complètement dystopique ! Vivement la suite mais ce sera aussi la fin alors je ne sais pas si j'ai si hâte que ça ... lol.

      Supprimer
  2. Comme toi j'ai trouvé le début un peu long (sans doute un petit manque de Thorn, soyons honnête) mais une fois que le rythme était pris, j'ai eu du mal à lâcher mon livre. Et le côté steampunk avait tout pour me plaire :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé la saga j'attends la suite avec impatiiiiieeeenncee . bisous jess. a bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment elle n'a pas encore commencé à écrire le tome 4 :-(

      Supprimer