lundi 5 mars 2018

Les larmes rouges // Georgia Caldera

les larmes rouges histoire de plumes

Présentation du tome 1 :

"Le temps n'est rien, il est des histoires qui traversent les siècles... ». Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s y méprendre avec la réalité.

Mon avis : 

Je lis peu de bit-lit mais là je dois dire que cette trilogie change la donne. Une montée en puissance tome après tome qui révèle une histoire gothique, sombre à souhait. 

Le tome 1 s'ouvre sur une scène abrupte, celle de la tentative de suicide de Cornélia, notre héroïne, livrée à une solitude profonde, affaiblie par des voix qu'elle entend et qui la poussent à commettre l'irréparable. Sauvée in extremis par un homme après son saut de l'ange, Cornélia est prise en charge par son père qui l'emmène en convalescence au manoir familial de Rougemont. Là bas, isolée de tout et de tous, Cornélia tente de se reconstruire, elle marche et explore les environs jusqu'à découvrir un étrange château gothique à la sortie d'une forêt. Mise en garde par les habitants du village au sujet de son controversé propriétaire, Henri de Maltombes, Cornélia est attirée vers le châtelain bien malgré elle. Châtelain qui s'avère bientôt être son mystérieux sauveur...
Retrouver l'homme qui l'a sauvé à des kilomètres de Paris paraît déjà douteux, mais certainement pas autant que les cauchemars qui se saisissent des nuits de Cornélia et qui lui laissent des stigmates inquiétants au petit matin. Face à ces assauts surnaturels, Cornélia se réfugie auprès d'Henri pour trouver des réponses. Elle se découvre bientôt être le centre d'une étrange prophétie et légende vampirique faisant d'elle l'hybride la plus recherchée de toute la communauté des sanguins.

On aurait pu croire à un énième livre de bit-lit où le mystérieux, le beau, le puissant et froid vampire s'éprend d'une fragile humaine, et le tome 1 pourrait le laisser penser si la construction des réminiscences de Cornélia n'était pas aussi sombre. Le tome 1 est entièrement consacré à contextualiser les liens indéfectibles qui unissent l'humaine au châtelain. Le passé de Cornelia est disséqué nuit après nuit révélant une personnalité complexe, parfois inconséquente face à la menace qui pèse sur elle, et je peux vous dire qu'elle est grande. Henri est un personnage que l'on ne peut qu'aimer malgré sa sanglante besogne vampirique, il est très charismatique et très secret. La vie du vampire est présentée aussi bien dans ses aspects séduisants que dans l'ennui terrible d'une vie éternelle et solitaire mais surtout, on nous révèle qu'Henri est le protecteur de Cornélia , depuis des siècles et à jamais, aussi grande en soit sa douleur. Nous découvrons une communauté sanguinaire et sulfureuse dont Henri est le Prince vénéré en tant que premier fils du roi des vampires, il est aussi indépendant que tempétueux. C'est dans ses pas que Cornélia doit marcher pour assurer sa sécurité, quels que soient les contraintes, les emprises ou les bains de sang auxquels elle doit se plier.

Attention à partir d'ici je parle des tomes 2 et 3.

Dans le tome 2 l'auteur nous révèle de terribles secrets par le même procédé des réminiscences. Si auparavant Cornelia passait par le songe pour connaître la vérité c'est maintenant de manière clandestine et au prix du sang qu'elle peut en apprendre davantage. Ce volet est clairement consacré au passé d'Henri, c'est le plus noir des livres de la trilogie, celui que j'ai lu d'une traite tant la plume était urgente. Oscillant entre le passé de son vampire et la réalité toujours plus dangereuse, Cornélia doit prendre ses marques dans un monde sanglant, violent et sulfureux. Henri souffle le chaud et le froid, passant d'une distance absolue au plus possessif des assauts envers une Cornélia qui s'y perd et qui doute. Le passé d'Henri, soumis au roi sombre n'est pas sans rappeler les histoires machiavéliques d'Anne Rice. Georgia Caldera nous offre ici un volet passionnant, plutôt violent, avec quelques passages frôlant l'érotisme mais elle nous dévoile surtout une histoire peu commune. La société vampirique au sein de laquelle on évolue est hiérarchisée comme une société monarchique, avec à sa tête, Avoriel,  un roi sanguinaire et despotique, Henri, le Prince, premier fils chérit du roi, respecté de tous , 11 autres vampires de premier rang, puis des vampires de second et de troisième rang. Aucun n'égalant la puissance du roi, pas même Henri qui pourtant possède plus de pouvoirs qu'aucun autre de ses frères et sœurs de sang. De son passé près de ce père, Henri ne veut rien en dire mais il ignore que Cornélia peut lire en lui grâce à leur dépendance respective. Dès lors elle sait tout de lui, peut-être trop, en tout cas plus qu'il n'en fallait ...

Le tome 3 voit Cornelia accomplir son destin d'hybride. Elle rayonne, irradie, se déploie comme jamais on aurait pu l'imaginer au début de la trilogie. La frêle jeune fille devient une véritable hybride à la puissance notoire, mais si son pouvoir la rend puissante il l'expose d'autant plus au destin qui l'attend, celui qu'Avoriel lui a promis depuis sa première naissance. Cornélia et Henri, plus unis que jamais partent en quête d'une solution pour échapper au roi sombre et à son courroux destructeur auprès d'un rescapé de l'ancien clan. Un choix cornélien (sans mauvaise blague) s'impose alors à Cornélia, car elle ne peut éliminer Avoriel sans compromettre l'avenir de toute l'espèce vampirique, et de ce fait, tuer Henri.

En conclusion :
J'ai dévoré cette trilogie, je ne pouvais plus m'arrêter de tourner les pages de cette sombre histoire de vampires comme je n'en avais jamais lue. Les personnages sont épais et fouillés, leur personnalité est présente et l'histoire qu'ils portent est d'une grande originalité. 
J'ai aimé Cornélia qui se débat avec son passé et qui refuse son avenir, j'ai aimé Henri en tous points même s'il est à des kilomètres du vampire-gendre-idéal, j'ai aimé Avoriel qui incarne le vrai méchant et qui a terrorisé quelques unes de mes nuits, j'ai aimé la hiérarchisation de cette communauté vampirique, ses règles, ses codes et ses sentences, j'ai aimé l'univers gothique, sanglant et adulte dans lequel l'auteur a posé ça et je n'ai pas assez de superlatifs pour définir cette trilogie tant je l'ai adorée. 
En bref, lisez-la, elle est géniale.


Le tome 1 a été lu dans le cadre du challenge des 12 thèmes organisé par A little-bit-dramatic









6 commentaires:

  1. Excellent !!! je veux les lire en urgence !!! enfin une trilogie qui emporte tout sur son passage... peut-être sera-t-elle portée à l'écran... rien qu'en lisant ta chronique tout semble très visuel... j'adore !!! hâte de les lire ! et félicitations une fois de plus pour ta plume, tu sais tellement bien susciter l'envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te mets en liste d'attente lol ! Il n'y a rien au sujet d'une possible adaptation, en revanche je sais que tu avais beaucoup aimé les livres d'Harkness, qui eux sont en cours d'adaptation en série. Pas mal Hein ?!

      Supprimer
  2. Arhhh ! si je ne l'avais pas lu ... j'aurai sauter dans la première librairie pour l'acheter, tu en parles très bien et tu donnes envie, pas de doute la dessus ! Bon, en ce qui me concerne, j'ai bien aimé, mais suis restée trop spectatrice de cette histoire, j'ai pourtant avalé les 700 et quelques pages en peu de temps, ce qui prouve que la lecture est plaisante et qu'on ne s'ennuie pas. Pour moi, ça manque de vivacité et d'ampleur et surtout ça lambine dans l'avancée de l'histoire avec des situations redondantes et peu crédibles. La magie a moins opéré sur moi ! et pour l'instant je n'envisage pas la suite.
    Mais si tu aimes les histoire de vampire dans ce genre, je te conseille celle de G.R.R Martin avec RIVERDREAM ... un modèle du genre pour moi et on voyage ...bises ma June

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais il faut lire les autres tomes !!! le 1 dévoile peu de choses comparé à ceux qui suivent, il faut absolument aller au bout de cette trilogie, et après alors c'est obligé que ce soit un coup de coeur ! Oui je suis fan lol. Je note riverdream, je vais aller explorer ça dans la BBM.

      Supprimer
  3. Tout à été dit par Jocy et licorne. Encore une fois félicitations pour ce très bel article. Tes critiques ont ce petit quelque chose qui donne systématiquement envie d'aller acheter le livre que tu nous présentes. Je n'ai qu'un seul petit regret. Ne pas avoir un rythme de lecture qui me permettrait de lire tous les livres que tu nous présentes. Quoi qu'il en soit félicitations. Tu as un don pour nous transmettre ta passion du livre. Continue à lire, et à dénicher des perles, de notre côté on continue à te suivre avec plaisir et à te soutenir.
    VR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ce beau commentaire et ces encouragements c'est ce qui me donne envie d'alimenter le blog 😉. Pour ce qui est des livres, ils sont au chaud ils attendront leur heure !

      Supprimer